"Recommande ton sort à l'Éternel, mets en Lui ta confiance, et Il agira"
Psaumes 37:5 



Bulletin du mois
Méditation

La norme qui régit l'autorité des maris est l'amour sacrificiel que Christ a donné en exemple. Christ a aimé l'Église et lui a démontré tout son amour de la manière la plus profonde qui soit. Il s'est donné Lui-même pour son épouse. Il est mort pour elle (v. 25). Il est « le Sau­veur du Corps » (v. 23). « Un amour plus excellent que celui-ci est in­concevable. »71 Christ la sanctifie et la purifie également (v. 26), et il la rendra sainte et irrépréhensible (v. 27). Christ rencontrera son épouse (l'Église), rendue sainte et irréprochable, tout comme lui, l'É­poux, est saint et sans taches (v. 27). C'est le genre d'autorité que Christ exerce sur son Église, une autorité qui a du prix, compréhensive, aimante. Il s'agit de l'amour agape, dénué de tout égoïsme, qui se donne.
De même, les maris chrétiens doivent, au sens le plus élevé, aimer leur femme. Ils doivent donner tout ce qu'ils peuvent à leur femme -y compris leur vie si cela s'imposait (v. 25). Ils doivent la protéger des mauvaises influences et veiller à leur perfection et leur beauté spirituelle. « Lamour du Seigneur pour son Église est le modèle de l'amour du mari pour sa femme. »72
Par conséquent, la marque distinctive du foyer chrétien doit être un amour dénué de tout égoïsme, prêt à se donner, un amour qui débute avec le mari. C'est là le genre de leadership que les époux doivent exercer envers leur conjointe.
Ephésiens 5 brise assurément les chaînes de l'exploitation des femmes par les hommes. Le foyer chrétien et l'Eglise, au-delà de toute autre institution, doivent être les endroits où les femmes peuvent être aimées et honorées, et non mises de côté et abusées. Messieurs, prenez garde à ces paroles !
Aimer sa femme comme son propre corps
Les versets 28 à 33 constituent une nouvelle section dans laquelle Paul réaffirme l'amour que doivent porter les maris envers leur femme. Il poursuit en ajoutant à cela une autre raison : l'unité de la relation homme-femme. Le mari et la femme ne sont pas deux, mais une seule chair, une personne. Cette section entière a pour base l'énoncé de Genèse 2.24, repris dans Ephésiens 5.31 : « les deux deviendront une seule chair ». Ephésiens 5.28-33 :
C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. 29 Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l'Église. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari.
- Le mari et la femme sont un seul corps, une seule chair, une seule personne. Lloyd-Jones écrit avec justesse : « le mari ne doit plus penser de manière individuelle ». Il doit aimer sa compagne en étant prêt à se donner pour elle parce qu'elle est une partie de lui-même.
Il est donc naturel que le mari agisse envers sa femme comme il agirait envers son propre corps dont il s'occupe de manière spontanée. Toute personne équilibrée aime son corps dans le sens où elle va en prendre soin quant à ses besoins pratiques telle la nourriture, le vêtement et le logement. Les maris chrétiens doivent ainsi nourrir et chérir tendrement leur femme et veiller à leurs nombreux besoins fonctionnels tout comme ils s'occupent de leur propre corps et de leur bien-être (v. 28, 29). De plus, l'unité de la relation mari-femme est tellement vraie que le fait pour un homme de négliger sa femme ou de lui faire du tort revient à dire qu'il se néglige ou se fait du tort à lui-même.
L'un des principaux buts du mariage, tel qu'il est présenté dans les Ecritures, est l'unité. Ce qu'il est bon de saisir est que cette unité dans l'union est intimement liée à l'autorité et à la soumission. Pour réaliser la véracité de cette relation en une seule chair, le mari doit prendre la direction de son couple de manière désintéressée et prendre soin de sa femme tout comme Christ dirige l'Église et en prend soin, la femme pour sa part doit se soumettre à son mari et l'appuyer dans sa tâche de la même manière que l'Église elle-même se soumet à Christ et appuie son autorité. Même si maris et femmes ont des rôles bien distincts au sein du mariage, les deux pensent aux intérêts, à l'accomplissement et au bien-être de l'autre.
- Christ et son peuple sont un seul corps. Encore une fois, le soin que prend Christ envers l'Église (v. 29) est le modèle parfait que le mari doit imiter.
le mari doit donc suivre l'exemple de Christ.

Extrait du livre 'Egaux mais différents' de Alexander Strauch








 

Assemblée évangélique
5, rue baldner
Strasbourg - Neudorf
[Accueil]
[Présentation]
[Planning]
[Contact]
[Articles]
[Informations]
[Ecouter et voir]
[liens]
 
version V1.1 - contacter un administrateur